Good team.

6 établissements, c’est du boulot. On se retrouve très régulièrement tous ensemble autour de la table pour tailler le bout de gras. Parce qu’on prend des meilleures décisions derrière une côte de boeuf et un verre de picrate que devant un powerpoint. Présentations.

Paulo, Le Patron

Patriarche de l’équipe, Paulo sait à peu près tout faire. Il trouve de chouettes emplacements, les transforme et les bichonne. C’est lui l’homme qui se cache derrière nos jolis lieux.

Darius, Directeur Finances & Stratégies

Personne ne voit Darius, mais Darius voit tout. C’est le maître des clés de Good life., et c’est monsieur final cut quand on est pas sûrs. Notre Chuck Norris.

Péo, Directeur Relations Publiques

Visage de la vie culturelle Lilloise, bon vivant, et généreux, Péo est notre visage public, et c’est un visage très souriant. Il s’occupe aussi du pinard. Un type bien on vous dit !

Thibault, Directeur Stratégie & Communication

Mettez ses deux passions dans un shaker, la gastronomie et ses idées loufoques, et vous obtenez la recette magique des lieux que nous créons. C’est aussi la plume qui se cache derrière les prises de parole de chaque resto.

Lucy, Directrice des Opérations

Pur produit du centre de formation Good life., Lucy est une ancienne de nos boss qui est devenue la boss des boss. Comme elle est Anglaise, elle s’occupe aussi du contrôle qualité des bières. Obvious.

Camille, Directrice des Cuisines

C’est la coach de tous nos chefs. Elle monte des dream teams, supervise des cartes de fou, et fait en sorte que votre bidon remercie votre cerveau d’avoir poussé l’une de nos portes. Elle est l’ennemie de votre summer body.

Nicolas, Directeur des Ressources Humaines

Il fait en sorte que la life soit good pour tous les gens qui bossent chez Good life. Car si nos guys sont heureux, nos clients seront heureux !

Romain, Directeur Artistique

C'est l'artiste qui se cache derrière nos identités visuelles. Et qui nous aide régulièrement en dégustation de pinard.

Good story.

Good life., c’est l’histoire de quatre amoureux de la (bonne) vie, qui aiment offrir du bonheur à leurs clients. Créer des lieux de (bonne) vie, c’est notre mantra.

 

 

Tout a commencé la nuit, au Magazine Club, avec la volonté d’offrir une programmation musicale alternative mais fédératrice à des milliers de danseurs, avec une promesse qui nous tient à coeur, faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

 

En 2014, nous effectuons nos premiers pas dans la restauration avec le Mother, sans expérience, mais avec une vision toujours similaire : valoriser les bons produits. C’était parti pour notre première cantine, et sa belle buvette. Comme chez maman.

 

En 2017, on continue de rencontrer des producteurs de fou, et nous découvrons la viande maturée. C’était tellement fou comme expérience qu’on a voulu la partager avec tout le monde : BABE est né. Le plaisir de placer le sourcing et la sélection de produits qui se suffisent à eux-même au cœur de nos assiettes, en transformant très peu.

 

Arrive 2019. Après un repas exceptionnel chez Yves Camdeborde, on a envie de créer un bistrot où tout se partage, et où l’on casse la structure habituelle du repas : plus de menu, plus de “entrée-plats-desserts”. Juste un lieu hors du temps où la gastronomie côtoie la street-food, et où l’on ne sait plus très bien où on a commencé et où l’on s’arrête. Le futur.

 

Et là boum. Covid. On a le temps de se poser et de réfléchir à la suite. Nos clients nous manquent et on ne peut plus les recevoir. On lance alors une épicerie / sandwicherie pleine d’amour : “My Love”. Amour de nos clients qui nous manquent, amour de nos producteurs, amour de partager. On décide que ce sera l’endroit rêvé pour faire nos courses, avec tout ce qu’on aime : de la bière, de la charcuterie, du vin, des fromages et de la… chantilly.

 

Puis, on décide de s’installer sur la nouvelle place de la Gare d’Eau. Pas une fois, mais deux. Alien en premier, une taverne de voyages, un ovni où l’on surprend les sens et les papilles : des épices, des influences de cuisine du monde, des cocktails bizarroïdes dans un lieu où l’on déambule comme dans un navire interstellaire. Et quand on met le nez dehors, une énorme terrasse avec vue sur un port de péniches. Le vrai voyage.

 

Novembre 2021, et c’est Gros Camion qui se gare juste à côté d’Alien. Un relais routier bien de chez nous déguisé en dinner. Le meilleur du simple, avec des recettes bien connues twistées à la sauce 2022. Et un gros bar à vin en sus, où l’on peut déguster de jolis flacons sous des lampes de fêtes foraines. La vie est belle.

t

Laurent Fine dining,
107 Duncan Avenue, New York
914-309-7030,
Open: 09:00 am – 01:00 pm